« Crains le pire » (Linwood Barclay)

couv7432105

Après une dispute avec son père, Sydney disparaît. Avec le point de vue de Tim, le père en question, nous nous lançons dans une véritable course poursuite à la recherche de la vérité. Élever une adolescente n’est pas chose facile et encore moins quand les parents sont divorcés. Tim et Suzanne vont vite comprendre que leur fille n’est pas comme ils l’espéraient. En effet, elle semble liée à beaucoup de trafics : drogues et peut être un meurtre. Nous nous interrogeons: que lui est-il arrivé? S’est elle enfuie pour échapper à quelqu’un?

Crains le pire reprend les thèmes courants des thrillers. Nous retrouvons une enquête, des meurtres, des secrets, pleins d’éléments qui semblent accuser le personnage principal… Un bon mélange pour faire passer un bon moment aux lecteurs. Certains chapitres sont très dynamiques et ne peuvent faire arrêter le lecteur à la fin. Ils se terminent sur une action ou une révélation qui pousse à poursuivre sa lecture peu importe l’heure qu’il est. Cependant, à l’opposé, certains chapitres sont lents, tournent en longueur et n’apportent pour ainsi dire pas grand chose. Il est dommage que cela ralentisse le rythme et il aurait été plus intéressant d’avoir le souffle coupé tout au long du roman.

Bien que le style de l’auteur soit simple, fluide et bien écrit, bien que l’intrigue soit bonne, la chute finale ne surprend guère et laisse un petit goût de déception. J’aurais préféré une fin plus surprenante, prendre une « bonne claque ». Cet auteur semble pourtant maîtriser ce genre et je pense que ce livre n’est pas le meilleur qu’il ait écrit. Cela dit c’est une bonne découverte. L’intrigue tient la route. Il est simplement dommage que la fin laisse à désirer selon moi.

Publicités