« L’homme qui voulait être heureux » (Laurent Gounelle)

couv34810131

Je réfléchis, peut-on réellement considérer ce livre comme une histoire ? Oui et non. Le livre est plutôt « conseil » que fiction. Mais est-il pour autant mauvais ? Absolument pas ! C’est une oeuvre magnifique. Tout le monde se sent concerné. Laurent Gounelle place une base : Un homme en vacances à Bali rend visite à un maître sage qui va lui annoncer qu’il est malheureux dans sa vie. Et nous, sommes nous heureux ? Peut-on l’être totalement et tout le temps ?

Le personnage principal continuera à rendre visite à ce maître jusqu’à la fin de ces vacances. Il va lui instaurer pleins de conseils, de réflexions pour lui permettre de changer de vie, de devenir ce qu’il veut réellement. Généralement, les êtres humains préfèrent la sécurité plutôt que le risque de l’aventure. On se donne mille et une raisons de s’empêcher de faire ce que nous désirons, par peur d’échouer, d’être ridicule. Ce maître sage va livrer ses précieux et magnifiques conseils au narrateur de l’histoire. Au narrateur de l’histoire certes mais à nous, lecteurs également. Car les conseils sont pour tout le monde. Ce livre est une magnifique leçon de vie.

C’est un roman à mettre dans toutes les mains, à lire et à relire même quand nous nous retrouvons face à des moments de doute. C’est tout un tas de réflexions sur la vie, la confiance en soi, le travail, les relations humaines. J’ai noté tous un tas de citations et j’étais prête à recopier tout le roman. Tant de passages justes et incroyables.

168 pages qui se lisent, se dévorent très rapidement. On ressort de ce livre avec confiance. N’hésitez pas à vous lancer. Au passage, Les dieux voyagent toujours incognito de ce même auteur est formidable aussi. Le même genre avec une histoire en plus.

« Celui qui se laisse arrêter par la première difficulté rencontrée ne va pas bien loin dans sa vie. »

« Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu es capable. C’est à toi de choisir et de vivre ta vie. »

« Quand on apprend à aller vers les autres pour leur demander ce dont on a besoin, c’est tout un univers qui s’offre à nous. La vie, c’est s’ouvrir aux autres, pas se refermer sur soi. Tout ce qui permet de se connecter aux autres est positif. »

whitespoon-coeur-18300

Publicités

7 réflexions sur “« L’homme qui voulait être heureux » (Laurent Gounelle)

  1. J’ai lu le roman un peu philosophique, il y a quelques années et j’en garde un excellent souvenir. Je n’ai rien lu d’autre de cet auteur, pourtant visiblement sa bibliographie vaut le détour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s