« La nuit des temps » (René Barjavel)

couv13109896

Ce roman est classé parmi les vingt livres de science fiction à lire avant de mourir. Je suis complètement novice dans ce genre littéraire mais ceci a fortement attiré ma curiosité. Pourquoi ?  En voici les raisons :

1. Un début prometteur. Je passe évidemment les premières pages où nous avons un vocabulaire très technique des scientifiques qui captent un signal. Le début qui capte l’attention du lecteur, c’est au moment où nous allons découvrir deux corps congelés, entièrement nus, endormis. Beaucoup de questions : Qui sont-ils ? Que font-ils là? Et surtout, depuis combien sont-ils là ?

2. Découverte d’une civilisation qui existait il y a de cela 900 000 ans. Une des choses les plus intéressantes. Nous découvrons qui y vivait, comment ils vivaient par l’intermédiaire d’Éléa, puisque c’est elle que les scientifiques décident de réveiller en premier. Nous découvrons les différences avec notre civilisation et on ne peut s’empêcher de la comparer à notre. C’était vraiment attrayant de voir comment les couples se formaient, de quoi ils se nourrissaient. Plus intéressant encore, c’est quand le récit d’Éléa nous explique comment tout a commencé, comment elle a atterri dans cet « abri » congelée et endormie depuis des siècles et des siècles.

3. Une  histoire d’amour des plus bouleversante. Des larmes, des larmes.. L’histoire de deux êtres unis pour l’éternité. Éléa et Paikan touchent les lecteurs de plusieurs façons. Une histoire d’amour complètement unique en son genre. Même après avoir tourné la dernière page, l’histoire de ces deux personnages restent dans les mémoires.

4. Le personnage de Simon. Un docteur qui appartient également à l’équipe des scientifiques. Un personnage touchant qui sort du lot de l’équipe et qui permet de s’attacher à un autre personnage qu’Éléa et Paikan. Ce docteur, attachant, va complètement s’éprendre d’Eléa. Encore une bonne raison de nous faire pleurer puisque Éléa appartient à Paikan. 

5. Un récit mêlant aventure, action, amour. Il n’y a jamais raisons de s’ennuyer. Entre la guerre des civilisations anciennes, Éléa qui tente de s’échapper pour retrouver Paikan, les amoureux qui tentent de fuir pour rester ensemble… L’auteur sait parfaitement captiver l’attention de son lecteur et réussit avec talent, un roman brillant et émouvant, très créatif.

« Vivre les malheurs d’avance, c’est les subir deux fois. Le moment présent était un moment de joie, il ne fallait pas l’empoisonner. »

whitespoon-coeur-18300

Publicités

20 réflexions sur “« La nuit des temps » (René Barjavel)

  1. Violaine

    Barjavel est un de mes auteurs préférés, son style est faussement naïf et ses histoires d’amour bouleversantes, c’est un poète visionnaire dont j’ai quasiment lu tous les romans. Si tu as aimé mais que tu souhaiterais lire quelque chose de lui plus classique, je me permet de te conseiller « La dame à la licorne » qu’il a écrit en collaboration avec Olenka de Veer. Magnifique !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s