« Apocalypse bébé » by Virginie Despentes

Valentine a disparu… Qui la cherche vraiment ? Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l’adolescente égarée… Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d’une époque.

couv72525503

Valentine, une adolescente a disparu. Lucie, la narratrice de l’histoire était depuis quelques temps chargée de la surveiller et de faire un rapport détaillé à sa grand-mère. Mais Lucie a perdu Valentine dans le métro, son devoir maintenant est de la retrouver. Pour ce faire, elle va s’associer à la Hyène (on ne la nommera jamais par un autre nom). C’est une détective privée, une lesbienne qui s’assume parfaitement, rayonnante qui ne manque pas d’assurance. A côté d’elle, on aurait tendance à oublier Lucie qui semble timide et coincée. Pourtant plus l’histoire avance, plus le personnage de Lucie prend de l’ampleur et devient très intéressant, notamment vers la fin de l’histoire.

Lucie et la Hyène vont partir de France pour ensuite aller à Barcelone sur les traces de Valentine. On suit l’enquête et les perpétuelles intérrogations des deux privées mais aussi d’autres personnages dont l’auteure nous dresse un portrait entre deux chapitres sur l’enquête. Apocalypse bébé est non seulement la recherche d’une adolescence torturée mais interroge aussi sur la remise en question de nos vies, l’évolution des personnages. C’est étonnamment un portrait radicalement juste sur l’état de la société actuelle, Virginie y donne juste le ton cru, trash et direct comme à son habitude. Il est évident que ce livre ne peut pas plaire à tout le monde notamment en fonction du style de l’auteure, mais je fais partie de ceux et celles qui adhèrent totalement.

Le dénouement de l’histoire est assez surprenant par rapport à ce qui arrive à Valentine. J’aurais peut être aimé en savoir plus sur les raisons qui poussent à faire cela. Mais j’ai aimé la fin concernant Lucie. Cette enquête, cette sorte de Road book va lui permettre de changer radicalement de vie. Nous avons un parallèle entre la narratrice du début et celle de la fin du roman. L’auteure a su rendre ses personnages vivants . C’est un roman fort et assez dérangeant qui m’a beaucoup plu à découvrir.

Publicités

4 réflexions sur “« Apocalypse bébé » by Virginie Despentes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s