‘Acide sulfurique’ by Amélie Nothomb

couv15644171

 

Acide sulfurique, Amélie Nothomb. Editions Albin Michel. 

« Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus : il leur en fallut le spectacle. »

A retenir : Ne jamais critiquer avant de connaître. Il y a quelques années, Amélie Nothomb ne me disait rien car lire un livre sans savoir dans quoi j’allais atterrir me rebutait. Aujourd’hui, j’ai lu trois livres de cette auteure et je dois reconnaître qu’elle me plaît de plus en plus. J’aime beaucoup son écriture et dans Acide sulfurique, j’ai aimé le message que l’auteure fait passer aux lecteurs. J’ai trouvé  le concept du livre plus qu’intéressant. Ce n’est pas juste une histoire qui se lit pour passer le temps, j’ai trouvé que ce livre pousse à réfléchir. Il pousse à réfléchir sur les émissions de télé réalité qui prennent de plus en plus d’ampleur de nos jours.

Dans Acide sulfurique, l’émission « concentration » est crée. On arrête des personnes au hasard dans la rue et on les enferme dans des camps. D’autres personnes sont sélectionnées pour devenir Kapo. C’est à dire ceux qui maltraitent les prisonniers. Alors nous avons les prisonniers, les Kapos et les téléspectateurs. Ceux qui se jettent sur leur télé ou sur celles des autres pour suivre cette émission. Bien sur Amélie Nothomb traite un sujet plus terrible que ceux qui passent sur nos télés puisque « Concentration » est un copier des camps de concentration nazis. Mais sinon, nous sommes dans le même principe que nos émissions. C’est à dire que les prisonniers sont filmés en permanence, les téléspectateurs les regardent se faire battre, à l’agonie et même mourir. J’ai trouvé ce roman sombre et terrible puisque la population est fascinée et complètement accro à cette émission. Sachant que je n’aime absolument pas ce genre d’émission en temps normal, j’ai détesté les téléspectateurs de l’histoire. Encore plus lorsqu’ils se prennent au jeu de choisir eux même qui mourra dans le prochain épisode. Amélie Nothomb a parfaitement su montrer l’importance qu’a pris le monde de la télé réalité de nos jours et comme je l’ai déjà dis, elle pousse à réfléchir. Si une telle émission venait à exister, regarderiez-vous? Pourquoi pas après tout? On a déjà des émissions horribles dans notre société qui poussent des candidats à faire n’importe quoi comme à briser un couple, manger ce qu’on trouve dans la nature, rester des heures en plein soleil.. tout le monde suit. Je dis merci à Amélie Nothomb pour dénoncer et pour amener à une prise de conscience telle que, dans ce livre, les plus terribles et les plus ignobles, ce ne sont pas les Kapos mais bien les téléspectateurs, ceux qui regardent et prennent un malin plaisir à regarder des personnes souffrir.

Sinon, en ce qui concerne les personnages, c’est celui de Pannonique qui est mise en avant, une prisonnière qui tente de ne pas se laisser faire et qui souhaite aider tout le monde. Citée comme étant d’une beauté inégalable, d’une grande gentillesse et d’une grande générosité, je ne me suis pas vraiment attachée puisque son personnage est trop « parfait ». J’ai adoré par contre la Kapo Zdena qui va tomber sous le charme de Pannonique et en tomber amoureuse. Zdena est un personnage complexe que j’ai pris plaisir à découvrir. Tantôt cruelle, tantôt prête à aider celle dont elle est amoureuse. Je l’ai trouvé très attachante. Les autres personnages ne m’ont pas déplu mais ne n’ont pas marqué non plus puisque qu’ils ne sont que peu développés. Le livre est composé de moins de 200 pages et c’est vraiment dommage.

La fin m’a énormément plu, je l’ai trouvé très réussie. De plus, nous comprenons dans les dernières pages, la raison du titre Acide sulfurique . Tout s’éclaire, on comprend tout. Le titre, la citation de la quatrième de couverture. Une manière originale et bien à elle de terminer ce livre. N’hésitez pas à lire ce livre. Pour moi, il est à mettre dans toutes les mains.

 

Publicités

6 réflexions sur “‘Acide sulfurique’ by Amélie Nothomb

  1. Nolwenn (Hanako)

    J’ai beaucoup entendu parler de Amelie Nothomb mais je n’ai jamais essayé de lire l’un de ses livres, il faudrait que j’essaie :)

      1. Nolwenn (Hanako)

        Merci des conseils, je ne connaissais pas « Mercure »! J’ai surtout entendu parlé de « La métaphysique des tubes » tu sais si il est bien? :)

  2. Nolwenn (Hanako) :

    Merci des conseils, je ne connaissais pas « Mercure »! J’ai surtout entendu parlé de « La métaphysique des tubes » tu sais si il est bien? :)

    J’ai entendu de bons échos sur « La métaphysique des tubes » mais je ne l’ai pas encore lu donc je ne peux pas te dire personnellement :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s