« Bye Bye Blondie » de Virginie Despentes


couv50124573

Gloria a été internée en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette « prolo » y a rencontré Éric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu’elle ; ils se sont aimés comme on s’aime à seize ans.
Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, à nouveau, leurs chemins se croisent.
Portrait d’une femme blessée aux prises avec ses démons, traversée des années punk, chronique d’un amour naufragé. 

Ce livre est pour moi une grande révélation. Mon premier de Virginie Despentes et je suis entièrement séduite. Malgré qu’on m’ait prévenu que son univers était très hard, très cru et très violent, j’ai tout de même voulu tenter le coup. Histoire de voir par moi même et, j’ai eu raison. En effet, son univers est violent et Virginie Despentes n’épargne pas le lecteur. Les mots comme « baiser » « fourrer » « pute » et bien d’autres reviennent souvent. Néanmoins son style me plaît beaucoup et de toute manière, au vue de l’histoire, on n’aurait pas pu voir le vocabulaire autrement.

Pour ce qui concerne l’histoire, bienvenu dans l’univers des punks et des junkies. On démarre avec une héroïne de trente ans, Gloria, qui vient de se faire jeter par son copain à cause de son comportement. Une femme malheureuse, paumée et excessivement violente qui va croiser par hasard son amour de jeunesse. Celui qu’elle a rencontré alors qu’ils étaient tous les deux en hôpital psychiatrique. Celui qu’elle a tant aimé. Démarre alors un flash-back sur sa vie d’adolescente rebelle, pendant la période où elle fut internée. On y découvre la peine qu’elle a ressenti, comment elle s’est senti trahie et abandonnée par ses parents. On découvre également les crises et les sautes d’humeur très violentes de Gloria. Et elle raconte son histoire d’amour avec Eric : leur histoire, leur manière de vivre avec la drogue, leur fuite ensemble puis comment Eric a disparu sans plus donner de nouvelles. Alors que l’on peut trouver Gloria énervante, durant ce passage, nous sommes obligés d’être triste avec elle. C’est le fait de la voir le rechercher partout, de la voir déprimée et en colère que l’on se rend compte à quel point elle l’aime, à quel point elle est attachée à lui.

La souffrance de cette femme ne s’arrête pas là car une fois le flash-black terminé, on retourne dans le présent et on suit à nouveau ce couple dans la souffrance et la déchirure avec des moments de bonheur et d’amour en même temps. On ressent qu’ils sont faits l’un pour l’autre, qu’ils s’aiment comme des fous malgré ce qui arrive. Malgré les crises et le mal être de Gloria.

Les personnages sont tous très attachants. Mais le principal reste le personnage de Gloria qui séduit malgré ce qu’elle est. On la découvre sous toutes ses formes : amoureuse, émotive, déprimée, énervée, folle de rage.. et pourtant, on ne peut que s’attacher à elle. On s’attache aussi au couple Gloria/Eric. C’est d’ailleurs à cause d’eux ou grâce à eux que je n’arrivais pas à lâcher ce livre. Je voulais découvrir ce qui allait leur arriver. « L’important, c’est de ne pas désespérer », une citation que j’ai relevée qui m’a beaucoup marquée. Dans la vie, on trouve toujours des tonnes de raisons de baisser les bras, c’est ce qui arrive à Gloria dans cette histoire. Et, pourtant il faut continuer à se battre. Toujours.

Bye Bye Blondie est une histoire émouvante et cruellement violente. Une histoire d’amour sombre, cruelle et violente qui marque et qui laisse des traces. Du moins, à moi elle m’en laissera. C’est un énorme coup de coeur, c’est une claque. Virginie Despentes bouscule et renverse le lecteur et je ne peux que vous conseiller de le lire.

Citation : Fais pas cette tête. Comme ci t’étais responsable de quelque chose. Personne ne peut vivre avec moi. Déjà pour moi, je vais te dire, c’est pas facile de me supporter… Mais je ne peux pas me quitter moi même. Moi aussi, si je pouvais, je me sauverais en courant. 

whitespoon-coeur-18300

Publicités

3 réflexions sur “« Bye Bye Blondie » de Virginie Despentes

  1. Allie

    Je l’avais A-DO-RE également ! Je suis ravie qu’il t’ait plu ! J’ai très envie de commencer un nouveau Despentes bientôt, si toi aussi tu devais en choisir un, lequel serait-ce ?

    1. Je comprends que tu ais adoré aussi! : ) Alors, c’est une très bonne question vu que moi aussi, j’ai très envie d’en relire un très vite ! Après la très bonne découverte de celui-ci, je serais tout à fait capable d’en prendre un au hasard les yeux fermés :) Ou je me tournerai vers ses oeuvres les plus connues comme « Baise moi » ou « Apocalypse bébé ».
      Si tu en lis un avant moi, n’hésite pas à venir m’en parler :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s