« L’empire des anges » de Bernard Werber

Hello! Aujourd’hui c’est chronique sur un livre lu dans le cadre d’une lecture commune avec Jordan .

L’empire des anges, Bernard Werber.
couv41599860

Que pensent les anges de nous ? Que peuvent-ils faire pour nous aider ? Qu’attendent-ils de l’humanité en général ? Lorsque Michael Pinson (stupidement tué dans un accident d’avion percutant un immeuble) a passé avec succès l’épreuve de la « pesée des âmes », il a accédé au royaume des anges. Mais passé le premier émerveillement, il découvre l’ampleur de la tâche. Le voilà chargé de trois mortels, qu’il devra désormais guider et aider tout au long de leur vie. Ses moyens d’action les rêves, les signes, les médiums, les intuitions, les chats. Cependant, il est obligé de respecter le libre arbitre des hommes. Il s’aperçoit que ceux-ci essaient de réduire leur malheur au lieu de construire leur bonheur. Que faire pour leur montrer la voie ? Et puis comment s’occuper intelligemment au Paradis, un endroit bien sympathique mais sans cinéma, sans musique, sans restaurant ?

Mon avis ?

On a un roman très original où l’idée de l’histoire n’est pas du tout banale. Le protagoniste Michael Pinson meurt dans son immeuble mais pas d’une mort ordinaire en soi puisqu’un avion percute de plein fouet cet immeuble. Et là, ça nous rappelle les attentats du 11 septembre à New-York. Mais passons ce qu’il y a d’intéressant dans ce roman, c’est que l’on va découvrir ce qui se passe après la mort. Bien sur, c’est une hypothèse de l’auteur et c’est loin d’être une hypothèse exacte mais c’est intéressant, et amusant aussi pourquoi pas de se faire une idée à ce propos. Selon Bernard Werber, on peut (et seulement si on le souhaite) devenir un ange. Cet ange a pour mission de s’occuper de trois âmes sur terre. De trois personnes. Trois personnes qu’il suivra tout au long de leur vie en les aidant, en essayant de leur montrer la voie, en réalisant leur rêve… Une sorte de contrat que notre personnage va accepter. Et le voilà en train d’observer et à devoir guider Jacques, Venus et Igor.

Pour parler de ces trois mortels, c’est ce qu’il y a de plus intéressant dans le livre car pour être honnête, une fois Michael devenu ange et qu’il soit monté là haut, le reste était plutôt « lourd ». Ça ne m’a pas intéressé de voir notre héros en compagnie de ses nouveaux amis du ciel, se demandaient ce qu’il y a au dessus de leur statut d’anges.. Par contre, voir Michael envoyer des signes à ces protégés étaient prenants. Comment faire pour les empêcher de faire des bêtises ? D’autant plus que ces trois terriens ne sont pas de tout repos. On a Igor, l’enfant malheureux qui continuera toujours à l’être une fois adulte. Mais, il faut dire que la vie ne lui a pas fais de cadeaux. Igor a été mon personnage préféré. Le voyou dur et fort mais sensible au final. Ensuite, il y a Jacques, qui n’a pas eu une vie facile non plus. Romancier qui a beaucoup de mal à se faire aimer de son public. On apprécie son côté « écrivain torturé » et ses trois chats : Mona Lisa I, Mona Lisa II, Mona Lisa III. Garçon puis homme assez étrange.. Puis pour finir, il y a Venus. La fille superficielle. Pour résumer sa vie, cela se résume à sa beauté et aux hommes. Venus est le personnage qui m’a le moins plu. Aucun attachement envers elle.

Quand même l’auteur a crée un roman très intriguant à idée folle mais bon, comme je l’ai dis plus haut, c’est intéressant de s’imaginer que ça pourrait se passer comme ça après la mort, même si on n’y croit pas. Le style est plutôt simple et on se laisse porter par lui. Il n’y a pas spécialement de difficultés excepté qu’il y a beaucoup de références à son livre Les thanathonautes et ne l’ayant pas lu, c’était pas toujours évident de voir où il voulait en venir mais, rien de très complexe non plus.

Pour conclure, je dirais que j’ai bien aimé le début du roman et la fin. Par contre, le long de l’histoire peut devenir lassant même si c’est pas mal de suivre ce qui se passe dans la vie des âmes de Michael. Un livre qui ne m’aura pas transporté mais qui ne m’a pas complètement déçu non plus.

« Croire ou ne pas croire, cela n’a aucune importance. Ce qui est intéressant, c’est de se poser de plus en plus de questions ». 

lectures communes

Publicités

5 réflexions sur “« L’empire des anges » de Bernard Werber

  1. litteraireevasion

    humm…pas un chef d’oeuvre. Je m’attendais à mieux tout de même. En tous cas j’ai bien aimé en parler avec toi. J’espère qu’on aura l’occasion de refaire une lecture commune ensemble des que tu le souhaites!!! :) Bisous <3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s