« Mercure d’Amélie Nothomb

Sur une île au large de Cherbourg, un vieil homme et une jeune fille vivent isolés, entourés de serviteurs et de gardes du corps, à l’abri de tout reflet ; en aucun cas Hazel ne doit voir son propre visage. Engagée pour soigner la jeune fille, Françoise, une infirmière, va découvrir les étranges mystères qui unissent ces deux personnages. Elle saura pourquoi Hazel se résigne, nuit après nuit, aux caresses du vieillard. Elle comprendra au prix de quelle implacable machination ce dernier assouvit un amour fou, paroxystique…

***

Amélie Nothomb nous livre ici une histoire non seulement intéressante mais aussi très divertissante. Elle nous raconte l’histoire d’une jeune fille, Hazel, âgée de vingt deux ans, qui ne peut pas se regarder dans tout ce qui est miroirs, vitres et toutes les choses où l’on pourrait apercevoir son reflet car l’accès lui est interdit. Accès interdit par l’homme avec qui elle vit : Un vieillard de plus de soixante dix ans qui l’aime. Leur quotidien est bouleversé par l’arrivée de Françoise, une infirmière.  Du point de vue général, j’ai beaucoup apprécié ce roman par tous les sujets qu’il aborde et par les réflexions auquel il nous amène à penser. L’intrigue m’a beaucoup plu tout au long de l’histoire par les quelques rebondissements qu’elle procure. De plus, il faut avouer que nous sommes dans une sorte de huit clos : tout d’abord, le lecteur, car excepté les allées retours de l’infirmière (et encore juste au début) nous ne quittons jamais l’île où se trouvent nos personnages. Mais aussi, du point de vue de Hazel qui ne sort jamais de la maison, ni même de la chambre. 

Pour ce qui est des personnages, aucun ne m’a déplu, ils sont tous plus ou moins intéressants même si Hazel a parfois le don d’énerver. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Françoise qui est quelqu’un au mauvais caractère, quelqu’un qui possède du sang franc, qui ne se laisse pas faire puis, elle m’a même fait rire à plusieurs reprises dans ses répliques, surtout vers le dénouement. 

A propos du dénouement, il est très intéressant car Amélie Nothomb a concocté deux fins. Elle annonce clairement qu’elle n’a pas pu choisir alors je me suis laissée portée et j’ai lu ces deux fins. J’ai apprécié le fait de voir l’histoire se terminait sous deux façons différentes.  Mais, en tant qu’avis personnel, j’ai de loin préféré la première fin. Je la trouve plus logique, plus dramatique, plus fascinante.  

Pour en venir au style de l’auteure que j’avais déjà pu remarquer avec Antéchrista, il est très agréable car il est très simple. Beaucoup de dialogues, très peu de descriptions, de ce fait cela si lit très vite. Puis, son style est fluide et le choix de ses mots très astucieux même quand certains passages sont tordus, voir même pervers.

Alors, pour quelles raisons cet homme retient-il prisonnière Hazel ? Que lui cache t’il et pourquoi ? Qu’est ce qui peut pousser quelqu’un à agir ainsi ? Ce sont de nombreuses questions que l’on peut se poser durant la lecture. Lecture que je vous incite à faire  pour le découvrir. 

L’amour : c’est une maladie qui rend mauvais. Dès que l’on aime vraiment quelqu’un, on ne peut s’empêcher de lui nuire, même et surtout si l’on veut le rendre heureux.

Publicités

7 réflexions sur “« Mercure d’Amélie Nothomb

  1. Mon premier Nothomb, qui m’a fait découvrir son univers il y a de ça bien des années et j’aime toujours autant cette auteur! Et de tous les livres que j’ai pu lire d’elle par la suite, Mercure reste immanquablement dans ma mémoire alors que d’autres sont désormais flous..

  2. echappeelitteraire

    Je vais noter celui-là aussi ! Nothomb a vraiment un style que j’aime bien, et je l’ai aussi découverte avec Antéchrista. J’ai récemment acheter Les combustibles, j’espère aimer ! :)

  3. Je l’ai dans ma PAL et j’hésite à le lire. Mais après ton avis, ce sera peut être ma prochaine lecture. Personnellement, j’avais découvert Amélie Nothomb avec Cosmétique de l’ennemi. Bonne lecture !!

  4. Je n’ai jamais tenté Amélie Nothomb, je vois que les lecteurs internautes en parlent souvent, il serait temps que je m’y attelle ! :) Peut-être avec le livre ? Le résumé ainsi que ton avis titillent ma curiosité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s