« Le parfum » de Patrick Suskïnd

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque.
Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n’avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s’agissait bien d’un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l’univers, car  » qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes « .

***

Voilà un roman qui me faisait envie depuis un bout de temps, surtout avec toutes les bonnes critiques que j’ai pu lire à son sujet. Grâce à la lecture commune de Clémence, j’ai enfin pu me lancer. Malheureusement, ma joie fut de courte durée, je n’ai pas réussi à pénétrer entièrement dans l’univers de l’auteur.

Pourtant, le concept est très sympa. Jean Baptiste Grenouille, un homme qui apparaît comme le plus abominable être humain a un don : l’odorat. Il entrevoit le monde grâce à son nez et à tout ce qu’il sent. Il peut aussi assembler plusieurs odeurs pour en faire un parfum. C’est pourquoi, il lui vient à l’idée de créer une odeur parfaite qui rendrait fou n’importe quelle personne, pour pouvoir dominer l’humanité et pour ça, il va vouloir tuer vingt cinq femmes vierges et prendre leurs odeurs. Chaque odeur corporelle jusqu’au cheveux.

L’idée de vouloir créer le parfum capable de dominer le monde m’a enchantée et enthousiasmée seulement, le style de l’auteur n’a pas suivi. Patrick Suskïnd écrit très bien certes, mais je me suis perdue au cours de toutes ses descriptions qui ont finit par m’ennuyer. Beaucoup de passages de la vie de Grenouille ne m’intéressaient pas plus que ça et me paraissaient inutiles. C’est dommage de devoir critiquer négativement un livre considéré comme un chef d’oeuvre mais je me suis ennuyée pendant ma lecture. Je n’ai pas réussi à accrocher.

Cependant, il y a tout de même deux choses qui m’ont plu. Premièrement, la description faite sur Paris. Dans les livres, il est toujours question du « beau Paris », de la plus belle ville du monde. On ne montre que ses bons côtés alors c’était très intéressant de découvrir un autre aspect de Paris, celui dont on ne parle pas. Par exemple, les coins malfamés. Puis, l’autre chose, c’est la fin de l’histoire.S’il y a une chose qui ne m’ait pas ennuyé, c’est la fin. Je l’ai adoré. Intéressante, choquante, impressionnante. J’ai même relu le passage à deux reprises pour être sure d’avoir bien comprit ce qui se passait tellement j’étais choquée de voir comment les personnes réagissaient face à Grenouille. Finalement, l’auteur a créé ici un livre très original et, je le reconnais. Alors, certes une petite déception mais tout de même de bonnes petites choses.

Publicités

16 réflexions sur “« Le parfum » de Patrick Suskïnd

  1. Je dois bien reconnaître que part moment on se perd au fil des descriptions un peu longuettes de l’auteur, mais je ne me suis pas ennuyée.
    Et tout comme toi j’ai apprécié découvrir l’autre face de Paris, enfin !
    Par contre la fin m’a un peu choquée mais maintenant que j’y repense, le livre aurait eu du mal à se terminer autrement…

  2. Pour ma part, j’ai adoré cette lecture, c’est la première fois que je lis un livre où l’odorat est au centre de tout car c’est un sens qui est souvent considéré comme secondaire ! Une très belle lecture, je suis ravie d’avoir participé à cette LC !

  3. Je n’avais pas du tout (mais alors pas du tout) aimé le film… Le livre n’étais pas du tout (je sais, encore…) un livre que je comptais lire mais en plus de ton avis, ce n’est pas celui-ci qui va me faire changer mon opinion…

  4. Ah mince! C’est dommage! Enfin tu donnes tout de même des points positifs qui me donne envie de lire ce roman. Je l’avais reçu lors d’un swap et aujourd’hui il me tarde de le découvrir!

    1. Oui, des points positifs il y en a, heureusement :) ! Mais c’est vrai que je suis déçue mais je rejette plus la faute sur le style de l’auteur qui ne me convient pas que sur l’histoire donc tu as toutes tes chances d’aimer. je l’espère pour toi :) !

  5. Petite déception pour moi aussi, j’avais imaginé plus de descriptions des meurtres mais non… Mais il n’empêche que c’est une bon livre, bien que je n’ai pas eu étincelle qui a fait craquer la plupart de ses lecteurs..!

  6. Moi, j’ai adoré le livre ! Je comprend ton point de vue car moi aussi j’ai eu un peu de mal avec toutes ces descriptions compliquées au début.Je me suis cependant vite rendue compte c’est ce qui nous permettait de rentrer dans l’histoire, de comprendre la vie de Grenouille et la société dans laquelle il évoluait.
    Pour les points positifs, je suis du même avis que toi par contre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s