« La petite fille au bout du chemin » de Laird Koenig

La couverture n’est pas spécialement formidable, c’est le titre qui m’a tout d’abord interpellé puis le résumé. En toute parenthèse, si vous cherchez un petit thriller, très simple à lire et remplit de mystère, celui-ci vous conviendra très bien.

Une petite anglaise de treize ans vit seule avec son père. Seulement le village se pose des questions sur cette petite fille qui ne va pas à l’école et dont on n’aperçoit jamais le père. Vit-il seulement avec elle? Que cache t-elle?

Remplit de mystère à l’ambiance malsaine, on se laisse très vite prendre au jeu et surtout, à l’ambiance du livre. Ce n’est pas un grand thriller qui fait frissonner mais il est néanmoins très mystérieux. L’envie de tourner les pages est là et il est difficile d’arrêter sa lecture. Pour commencer, l’âge de la petite fille est troublant. On se rend très vite compte qu’elle vit seule à treize ans et bien qu’elle est mystérieuse et intrigante, on s’y attache forcément. Surtout au vue de sa grande maturité qui se ressent dans sa manière d’agir et de parler. Mais, l’auteur a créer d’autres personnages tout aussi intéressants. Mario, par exemple qui deviendra non seulement un ami mais aussi un complice. Le policier italien, Mr Hallet homme plutôt terrifiant et machiavélique, Mrs Hallet, femme « hystérique » qui ne lache pas les semelles de Rynn, la petite fille.

De plus, d’un bout à l’autre, on ressent un côté oppressant et malsain. Je n’ai pas vraiment trouvé de longueurs à ce livre, j’étais vite prise dans l’histoire et chaque dialogue, chaque action m’intéressaient. Un peu glauque avec des personnages étranges, on attend le dénouement et le dénouement est surprenant ! Les dernières lignes sont troublantes et marquantes.

C’est un roman qui montre la survie d’une petite fille. Un roman qui nous explique comment cette petite fille en est arrivée là et pourquoi elle est ce qu’elle est. C’est un roman qui convient à tout type d’âge et que j’ai trouvé vraiment très intéressant et très prenant.

Publicités

5 réflexions sur “« La petite fille au bout du chemin » de Laird Koenig

  1. Jade

    Je suis entierement d’accord avec ta chronique ! Je ressenti la même chose lors de cette lecture… troublante !
    Sais-tu que ce livre a fait l’objet d’une adaptation cinématographique ? Le film est dispo. sur Youtube en VO, en plustieurs parties. J’ai beaucoup aimé le film !

      1. Hello !

        Je vien de voir que tu m’avais répondu. Alors, je ne sais pas si il est dispo en français, mais ce n’est pas trop dure à comprendre en VO. C’est du « bon anglais » et non pas du dialcte, et c’est parler plutôt lentement !
        Et en plus quant on a lu le livre… et qu’on connais l’histoire, c’est d’autent plus facile ! Et âide à progresser en angalis =D

        P.S.: J’avais supprimé « Farandole de Mots » ^^, et depuis hier, j’ai créer un nouveau blog =D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s