« La mémoire des murs » de Tatiana de Rosnay

Dans ce roman, Tatiana de Rosnay nous livre plusieurs thèmes très important comme le deuil et l’obsession. « La mémoire des murs » aborde la perte d’un enfant et une obsession maladive sur des crimes qui ont été commit.

Pascaline, une quinquagénaire vient de divorcer. Elle recherche un nouveau départ et pour cela, rien de tel qu’un nouvel endroit pour vivre. Son choix se porte sur un appartement qui lui plaît tout de suite. Mais, en emménageant, Pascaline va être sujet à des malaises qui n’auront lieu qu’à l’intérieur de cet appartement. Le choc de la séparation, la fatigue, le stress du déménagement… beaucoup de facteurs peuvent en être la cause. Très vite, on apprend que ces murs ont été témoin d’un meurtre d’une jeune fille. La première d’une longue série. Cette jeune fille a été violée, puis assassinée et n’est que la première de sept victimes.

Pascaline n’arrive plus à dormir dans cette chambre, plus rien ne l’intéresse si ce n’est ces meurtres. Alors, elle mène son enquête, va à la recherche des lieux de chaque meurtre. S’interroge sur leurs vies mais aussi sur la sienne. Le roman avance rapidement, cela ne traîne pas. Heureusement d’ailleurs car ce livre ne fait que 160 pages. Ce qui est tout de même dommage. Mais ça m’a bien plu. On ne peut s’empêcher de se demander si on réagirait de la même façon que Pascaline. Pourrions-nous dormir dans une chambre où quelqu’un y a été assassinée? Serions nous, nous aussi mal à l’aise entre ces murs?

Pascaline est un personnage qui m’a plu par rapport à son histoire mais c’est une femme curieuse. Pourquoi vouloir aller chez tous les lieux du crime? Que recherche t’elle exactement? Est-ce un moyen d’oublier sa propre peine? Je ne dirais pas ça car au contraire, cette histoire la touche de près et ne fera que remuer ses propres blessures.

Dommage que ce soit court mais j’ai trouvé ça très intéressant. L’auteure sait captiver son lecteur même avec peu de pages. Alors que « Le voisin » comporte plus d’action, « La mémoire des murs » lui, est plus fort psychologiquement. La fin n’est pas clairement dite, on ne peut qu’imaginer la suite des évènements, ce qui va se passer une fois que Pascaline franchit le seuil de la porte. On a une idée bien précise de ce qu’elle compte faire, va t’elle vraiment « le faire » ? C’est très surprenant, voir dérangeant mais cela nous fait rendre compte que Pascaline a besoin d’aide.

Un autre bon roman de l’auteure au style haletant. Une auteure à poursuivre la découverte de ses oeuvres.

Publicités

16 réflexions sur “« La mémoire des murs » de Tatiana de Rosnay

  1. Jordan

    J’ai bien aimé ce livre mais sans plus….J’ai eu l’occasion de lire « Le voisin » de cette même auteure et je dois dire que j’ai eu une préférence pour celui-ci. Si j’avais lu « La mémoire des murs » avant « Le voisin » peut-être que je l’aurais préféré qui sait…Mais sa reste un bon petit moment quand même.

  2. echappeelitteraire

    J’aime beaucoup cette auteure :) J’ai l’appartement témoin d’elle dans ma PAL ^^ Celui-là a vraiment l’air bien aussi en tout cas !
    Je sais pourquoi ça ne marche pas quand je poste mes commentaires, j’ai deux comptes wordpress ( je n’arrive pas a en supprimer un ) et du coup ça bloque je crois…

  3. J’ai eu ton commentaire, en ce qui concerne les partenaires… je ne sais pas trop encore!
    Je migre petit à petit vers blospot alors ça va un peu changer… Je te redirai ça ;)

  4. aah!! Tu me donnes envie de le lire :)
    J’adore cette auteure et je compte lire toutes ses oeuvres! Dont celui-ci. Dès que j’ai l’occasion de me l’acheter je le fais!! :)

  5. bal-des-livres-fous

    Ma maman me repette tous les jours qu’il faut que je lise cette auteure et ce livre-ci a vraiment l’air pas mal du tout, je pense donc me laisser tenter !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s